dimanche 17 juillet 2011

Ouest de Montréal

Depuis quelques temps quelques pistes cyclables de l'ouest de Montréal m'intriguaient. Elles apparaîssaient comme des pistes hors routes mais longent des rues (entre autre le boulevard Pierrefonds, la rue Salaberry et autour du Parc du Centenaire).

Je suis donc allé les parcourir (43 km) et, comme je le supposais, plusieurs sont sur rue (cycleway=line*) ou parallèle (cycleway=track*) mais celle longeant Salaberry est bien une piste indépendante (highway=cycleway*). J'ai donc corrigé les pistes sur rues afin qu'elles réflètent la réalité et corrigé tous les croisements de la piste Salaberry.

Pourquoi est-ce si important? En effet je ne dénigre pas le travail de mon prédécesseur, son travail montre bien les pistes sur la carte. Par contre, si on désire également que la navigation fonctionne, il est important que la carte montre TOUS les croisements possibles. Ainsi, lorsqu'on trace une piste indépendante qui longe une rue il faut manuellement créer toutes les jonctions avec les rues qu'elle croise alors que lorsqu'on la décrit sur la rue (ou parallèle) on bénéficie de toute l'information de cette rue incluant les croisements qui permettent de tourner sur les rues transversales.


Quand on omet de faire les croisements le logiciel de navigation peut nous proposer des kilomètres de détour pour passer de la piste cyclable à la rue située à quelques pieds de distance simplement parce que c'est le plus court chemin utilisant les voies connectées.

Il me reste à faire de même à Terrebonne où je soupçonne le même phénomène ...

* Ces termes sont ceux qu'il faut utiliser pour les décrire selon les normes cyclistes de OpenStreetMap.org

jeudi 14 juillet 2011

EUREKA - une solution au problème de navigation à vélo

Lors de la publication de mon billet annonçant la publication de la carte de juin je vous faisais part de mon problème avec la navigation à vélo. En effet je constatais que la navigation Garmin (du moins sur mon appareil) se comportait de la même façon sur les sens uniques que ce soit par vélo ou auto.

Comme des pistes cyclables utilisent certains sens uniques dans les deux sens (ou même à l'envers) la navigation à vélo ignorait ces voies en nous faisant faire un grand détour.

Après avoir constaté ce petit défaut j'ai essayé de trouver une solution mais je me butais toujours à la logique de navigation intégrée dans mon GPS jusqu'à ce que ... la solution, si simple, me frappe.

J'ai simplement décidé de changer dans les règles de production de ma carte l'attribut sens unique "oneway=yes" par "oneway=no" si la rue comporte l'attribut "oneway:bicycle=no". Dans une carte test que j'ai produite la navigation s'est soudainement mise à emprunter les sens uniques à l'envers quand une piste cyclable le permettait. Il me reste à faire de même pour les sens uniques de vélo qui remontent un sens unique automobile (cycleway=opposite) et autres subtilités rarement rencontrées.

Il faudra alors comprendre qu'à partir de ce moment ma carte ne pourra tout simplement plus servir à la navigation automobile (ce pour quoi elle n'est pas faite de toute façon) puisqu'elle proposera de remonter un sens unique lorsque permis aux vélos.

Ma carte de juillet comportera donc cette amélioration et un avis clair indiquant de ne pas utiliser la carte pour la navigation automobile.

vendredi 1 juillet 2011

Publication d'une nouvelle version de la carte (juin 2011)

La carte de juin 2011 est maintenant en ligne. Voir lien Télécharger la carte sur la page du BLOG.

Pour ma part j'ai ajouté, depuis la publication de la carte de mai, les pistes de Boisbriand et Blainville et tracé l'ébauche de la Route Verte 3 de Québec à Valleyfield. Il y a encore beaucoup à faire de la part de Vélo Québec pour relier ces deux villes mais ce qui est disponible est à présent sur la carte. J'ai aussi fait des corrections mineures ici et là tout comme d'autres collaborateurs l'ont certainement fait sans que je le sache.

J'ai aussi expérimenté la navigation "à bicyclette" sur mon Garmin avec cette carte. Comme me le confirme mes observations et certaines lectures, le logiciel de navigation de Garmin ne fait pas une grande différence entre le calcul de navigation à bicyclette ou en voiture. Il semble que les différences se limitent à utiliser les pistes cyclables hors route et à éviter les autoroutes et routes à grande vitesse lorsqu'on spécifie bicyclette au lieu de auto.

Les 2 paragraphes suivants ne sont plus exacts suite à la publication du billet du 14 juillet 2011.

Ainsi la navigation à bicyclette refuse de remonter un sens unique, même si il y a une voie cyclable à deux sens définie sur la rue. C'est pourquoi la navigation est quelque peu bizarre même si on a pris la peine de spécifier des voies cyclables non touchées par le sens unique de la rue.

Je me suis aperçu que de demander la navigation de type piéton est plus précis puisque le mode piéton n'est pas soumis aux sens uniques des voitures. Il me reste à l'expérimenter plus à fond puisqu'il y a certainement d'autres implications à utiliser ce mode.